L’informatique décisionnelle : pour qui ? Pour quoi ?

L’informatique décisionnelle : pour qui ? Pour quoi ?

L’informatique décisionnelle ou Business intelligence désigne l’informatique adoptée par les décideurs ainsi que les dirigeants d’entreprises. Elle résume, en effet, tous les outils, techniques et stratégies ouvrant vers une meilleure consolidation des données d’une entreprise, qu’elles soient matérielles ou immatérielles. Grâce à l’informatique décisionnelle, un décideur n’a aucune difficulté à bien cerner chacune des activités traitées.

Qu’est-ce que l’informatique décisionnelle ?

Appelé aussi « le décisionnel », l’informatique décisionnelle concerne l’exploitation de données d’une société en vue de la prise d’une bonne décision. C’est par le biais de ce type d’informatique qu’un décideur comprend facilement le fonctionnement des actions pour une bonne gestion de l’entreprise. Dans le cadre de la gestion d’une entreprise avec l’informatique décisionnelle, les outils à adopter sont fondés sur l’exploitation d’un système décisionnel issu de différentes données. Ces diverses données sont généralement constituées des données de production, économiques et d’information sur l’entreprise. Côté historique, l’informatique décisionnelle a traversé de nombreuses étapes au fil du temps. La gestion des systèmes informatiques était à la charge des systèmes de fichiers, durant les années 60. À partir des années 70, l’idée de séparation des traitements des données a été appliquée. C’est ainsi que les bases de données relationnelles ont vu le jour.

À quoi sert l’informatique décisionnelle ?

Les chefs d’entreprise ont recours au système d’information décisionnel pour pouvoir mettre en œuvre une stratégie efficace dans la réalisation de chacune des activités. L’informatique décisionnelle s’insère ainsi parmi les meilleures techniques garantissant le développement d’une société. D’une façon générale, elle est basée sur les moyens définis par l’entreprise et surtout des exigences des métiers.  Constitué de différents moyens, dont logiciels, matériels et humains, cet outil intervient pour faciliter le stockage, la collecte, le traitement et la communication des informations. A noter qu’il existe trois différents types de système d’information décisionnel, notamment les outils facilitant la conception des services et/ou produits, les outils industriels et les outils de gestion.